Le poème de la création ne s’arrête jamais – mais rares sont les oreilles capables de le capter.