Le plaisir de la critique nous ôte celui d’être vivement touchés de très belles choses.