Le moi est haïssable.