Le moi est haïssable… mais il s’agit de celui des autres.