Le fini ne se distingue de l’infini que par l’imperfection.