Le comique étant l’intuition de l’absurde, il me semble plus désespérant que le tragique.