Le bonheur est salutaire pour les corps, mais c’est le chagrin qui développe les forces de l’esprit.