L’amour humain ne se distingue du rut stupide des animaux que par deux fonctions divines: la caresse et le baiser.