L’amour constant ressemble à la fleur du soleil, qui rend à son déclin, le soir, le même hommage dont elle a, le matin, salué son réveil!