L’amour comme un vertige, comme un sacrifice, et comme le dernier mot de tout.