Laissez-moi un peu regarder du côté de la plus haute Asie, vers le profond Orient. J’ai là mon immense poème.