L’acquiescement éclaire le visage. Le refus lui donne la beauté.