Lâcher le travail pour un bébé, c’est laisser le métro, doubler le boulot et oublier le dodo.