La poésie demande un génie particulier, qui ne s’accommode pas trop avec le bon sens. Tantôt, c’est le langage des dieux, tantôt c’est le langage des fous, rarement celui d’un honnête homme.