Là où il n’y a pas de gendarmes, une certaine race d’«honnêtes gens» est capable de tout.