La nature du monde change-t-elle, ou bien est-ce la véritable nature qui triomphe de l’apparence?