La mort attrape d’abord ceux qui courent.