La modération des faibles est médiocrité.