La fréquentation des salons m’a appris une chose: à ne plus chercher à acheter au coin des rues ce que l’on trouve gratuitement auprès des femmes du monde.