La feinte charité du riche n’est en lui qu’un luxe de plus – il nourrit les pauvres comme des chiens et des chevaux.