La critique est une chose bien commode: on attaque avec un mot, il faut des pages pour se défendre.