La chaîne du mariage est si lourde qu’il faut être deux pour la porter, souvent trois.