Jusqu’ici, les romanciers se sont contentés de parodier le monde. Il s’agit maintenant de l’inventer.