J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer.