Je n’aime pas les sous-entendus. Je les comprends assez pour qu’ils m’inquiètent et pas assez pour les comprendre.