Je fais bien de ne pas rendre l’accès de mon cœur facile – quand on y est une fois entré, on n’en sort pas sans le déchirer – c’est une plaie qui ne cautérise jamais bien.