J’aime la majesté des souffrances humaines…