Il y a une pente de catholiques à croire et à vouloir faire croire que les incroyants sont malheureux.