Il n’y a que deux grands courants dans l’histoire de l’humanité: la bassesse qui fait les conservateurs et l’envie qui fait les révolutionnaires.