Il n’y a pas de mal plus grand, et des suites plus funestes, que la tolérance d’une tyrannie qui la perpétue dans l’avenir.