Il faut que l’imagination prenne trop pour que la pensée ait assez.