Il faut appeler philosophes ceux qui s’attachent en tout à l’essence, et non amis de l’opinion.