Il est dangereux de se laisser aller à la volupté des larmes – elle ôte le courage et même la volonté de guérir.