Il est bien vrai que nous devons penser au bonheur d’autrui – mais on ne dit pas assez que ce que nous pouvons faire de mieux pour ceux qui nous aiment, c’est encore d’être heureux.