Il croyait que les lois étaient faites pour secourir les citoyens autant que pour les intimider.