Et souviens-toi encore que chacun ne vit que le présent, cet infiniment petit.