Et puis, ne nous lassons pas de le répéter: directeurs, acteurs, auteur, c’est un monde d’aimables fous.