Et ne vois-tu pas que changer sans cesse nous rend doux et chers les plaisirs passés?