Entre le chien, et son maître, il n’y a que le saut d’une puce.