Ecrire, c’est se souvenir. Mais lire, c’est aussi se souvenir.