Dieu est le dernier recours, et le malheureux, qui devait commencer par lui, n’arrive à lui cependant qu’après avoir épuisé toutes autres espérances.