Comme ce serait déplaire à Dieu que de respecter la vérité que l’on s’imaginerait être le mensonge, ce serait aussi l’offenser que de ne pas respecter le mensonge que l’on croirait être la vérité.