Cette auberge sans routes qui s’appelle la vie.