C’est une loi: souffrir pour comprendre.