C’est une espèce de bonheur, de connaître jusqu’à quel point on doit être malheureux.