C’est une erreur de croire que la passion, quand elle est heureuse et pure, conduit l’homme à un état de perfection – elle le conduit simplement à un état d’oubli.