C’est par sa mort parfois qu’un homme montre qu’il était digne de vivre.