C’est l’amour de nous-mêmes qui assiste l’amour des autres – c’est par nos besoins mutuels que nous sommes utiles au genre humain.