C’est comme dans le mariage: d’abord sous le gui, ensuite sur le houx.