Celui qui s’est marié une fois mérite une couronne de patience, et celui qui s’est marié deux fois une camisole de force.